Notre histoire d’allaitement

Je dis « notre histoire d’allaitement » car ça ne me concerne pas uniquement, c’est une véritable affaire de famille. Mon fils et moi sommes au coeur de l’histoire, évidemment, mais son papa et sa soeur aussi.
Le soutien de mon homme dans les moments plus difficiles, son regard sécurisant quand j’allaite en extérieur, ses petites attentions en m’apportant un verre d’eau ou en me mettant un coussin dans le dos pour que je sois plus confortable. Le regard interrogateur et émerveillé de ma fille quand elle a vu que j’avais du lait, sa façon de m’imiter en mettant ses poupées au sein, sa fierté de savoir comment répondre aux pleurs de son frère « il veut le tétou maman ». Vous voyez, cet allaitement, c’est bel et bien notre histoire.

Il y a quelques temps, Christel de Mum-to-be Party m’a contactée pour me parler d’un de ses projets autour de l’allaitement. On en a longuement discuté, j’ai rempli un questionnaire, et on a même passé toute une journée chez moi, à Aix, avec 4 autres personnes. Je devais garder tout ça secret, mais aujourd’hui, je vous raconte ce si beau projet !

En collaboration avec MAM, une marque que j’aime vraiment beaucoup car c’est la seule qu’a accepté ma fille pour ses biberons et  tétines, Mum-to-be Party est allé à la rencontre de 3 mamans, dont moi, pour montrer les différentes facettes de l’allaitement, témoigner de nos expériences, et partager ce qu’on aurait aimé savoir.
J’ai bien entendu accepté de participer à ce projet car je trouve tellement important de faire témoigner des mamans sur l’allaitement, de faire connaître les possibles difficultés et (surtout) leurs solutions. Pour ma part, les douleurs du début ont été largement soulagées grâce aux bouts de sein MAM, et m’ont permis de traverser cette petite épreuve pour reprendre l’allaitement de plus belle ! Même s’ils ne sont pas toujours recommandés à cause du risque de confusion sein tétine, ils peuvent être utilisés avec parcimonie (essayer régulièrement de faire ça), et permettent parfois de sauver des allaitements !

Si vous me suivez un peu, ici et sur les réseaux sociaux, vous savez à quel point je tenais à allaiter mes enfants. A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment posé la question puisque c’est tellement naturel. Et pourtant… Pourtant, pour ma fille, je n’étais ni assez renseignée, ni assez entourée de personnel compétent en la matière, et je n’ai pu vivre ce lien lacté avec elle que trois petits jours. Pour mon fils, j’étais plus que déterminée, mais j’ai tâtonné avant de trouver LA bonne position, j’ai eu mal, je ne savais pas si c’était normal, si ce que je faisais était bon… En fait, j’ai réalisé que ce geste si naturel et instinctif est en réalité parfois plus compliqué à acquérir. A force de lectures, de réflexions, de discussions, j’ai appris des tas de choses et suis maintenant plutôt calée en la matière !
Comme je regrette profondément le manque de soutien et de connaissance sur l’allaitement en général, et que je me suis sentie si isolée avec mes questions pour ma fille, je mets un point d’honneur à aider toutes les mamans en demande. Ca me prend parfois beaucoup de temps, mais je réponds toujours et j’y tiens ! Normaliser l’allaitement, lui redonner sa place de « normal » dans le regard des gens, c’est un peu mon petit combat personnel, et j’utilise beaucoup Instagram pour ça.

L’équipe m’a suivie dans mon quotidien, à commencer par la fameuse tétée câlin, dans la voiture, avant de poser mon fils à la crèche. On a abordé des thèmes très variés, dont l’organisation pour allaiter en travaillant à son compte. J’ai pu expliquer que mon fils et notre allaitement étaient le point central, et que j’organisais le reste en fonction de ça. Qu’il était pour moi tout à fait possible de combiner allaitement et travail, sans mettre l’un ou l’autre de côté. Vous pourrez retrouver quelques unes de mes anecdotes et mon témoignage en lisant l’article complet sur le site Mum-to-be Party. On a abordé le sujet de la remise en forme de la maman, et même si je ne suis pas une « fit mum » ou un modèle sportif, j’ai beaucoup aimé prendre à nouveau un peu de temps pour moi, et me réapproprier mon corps, après les changements de la grossesse. J’ai choisi des sports doux, comme le pilates et le yoga, pour respecter mon périnée et surtout prendre du plaisir à aller faire du sport !

Aujourd’hui, en ayant repris un travail salarié, c’est le tire lait manuel MAM que j’aime particulièrement. Même si au quotidien j’ai mon tire lait électrique, il est très utile en appoint, ou si j’ai des petits soucis, comme dernièrement des crevasses. Le tire lait électrique était trop agressif et j’avais besoin de tirer mon lait pour éviter l’engorgement. Je le trouve particulièrement efficace car j’arrive à tirer suffisamment en peu de temps, mais il est surtout extrêmement pratique : n’importe où, je peux tirer mon lait. Pas besoin de prise électrique ou de beaucoup place, je peux faire mon tirage quotidien sans avoir peur de faire du bruit, si c’est dans un lieu particulier !

Le tournage reste un excellent souvenir : on est allé vraiment au rythme de mon fils et au mien, on a passé un moment plein de douceur, à parler d’un sujet qui me tient à coeur, avec des personnes merveilleuses !
Je vous invite évidemment à aller regarder en détail mon témoignage sur le site Mum-to-be Party, leur compte Instagram et celui de MAM, où mes petits conseils seront donnés en stories !

Crédit photo : Candice Henin Photography

Laisser un commentaire