Astuces pour parents économes

Coucou les mamans,

Aujourd’hui, un petit article pour faire des économies, ce qui ne fait jamais de mal (qu’on soit parents ou pas!).
Quand on veut faire son premier enfant, il y a 2 grandes phrases pour nous dire que ce n’est pas le bon moment:
– Il faut une situation stable (avoir 2 CDI, bien gagner sa vie, avoir de l’argent de côté, être propriétaire…) à ce train là, on n’est pas prêts de faire des enfants!
– Un enfant, ça coûte cher

Autant vous dire qu’au moment où ma princesse a été conçue, c’était un moment absolument pas propice (et pourtant elle a été voulue). Je venais de quitter la fac car je n’avais pas de débouchés suite à mes études, j’avais commencé un boulot de négociatrice en immobilier payée à la commission (= une fois tous les 3 mois, en gros) en tant qu’auto entrepreneur. Une vraie galère: pas d’arrêt maladie, pas de congé maternité… Heureusement, c’était encore à l’époque où le RSI donnait une belle compensation (mais à la fin de la grossesse). Avec le recul, je ne sais même pas comment on a fait pour vivre et payer nos factures/notre loyer à temps!
Je n’ai pas pu m’acheter d’habits de grossesse avant le 7/8ème mois, je n’ai rien acheté pour sa chambre (que de la récup), j’ai acheté quelques vêtements pour ma fille, et c’est tout.

Aujourd’hui, c’est quelque chose que je regrette un peu: j’aurais adoré avoir un petit budget « mode » pour me sentir jolie, mettre en valeur ce ventre que j’aimais tant. J’aurais aimé pouvoir m’offrir une petite coupe de cheveux, ou une séance photo de grossesse. C’est ce genre de « futilités » qui me tient à coeur pour un deuxième enfant.

Quoiqu’il en soit, s’il est tout à fait possible de passer sa grossesse sans (trop) dépenser, on nous alarme souvent quant au budget une fois que bébé est là. Voyons comment réduire les dépenses.

  • Se passer du superflu

Quand on attend un enfant, surtout son premier, on a envie de tout acheter. Je vous assure que vous allez parfois vous servir une seule fois d’un objet, voire jamais. Le thermomètre auriculaire est très bien, mais est-ce que ce n’est pas un gadget? Est-ce qu’un bon vieux thermomètre classique à 6 € ne ferait pas aussi bien le job?
Avez-vous vraiment besoin d’un stérilisateur, en 2016? Non parce qu’à la base, c’était pour désinfecter les biberons quand ils étaient en fer et que l’hygiène n’était pas une priorité.
Est-ce que vous allez vraiment vous servir du parc, est-ce que votre loulou ne pourrait pas gambader librement? Si cette question divise, il est clair qu’un parc coûte assez cher, et qu’il n’est pas indispensable.
Bref, vous l’aurez compris, investissez dans du sûr: une table à langer, un lit, une armoire, une poussette, un porte bébé éventuellement.

  • Faire une liste de naissance

Pour ma fille, je n’en n’ai pas fait: grosse erreur. Même si j’ai reçu des cadeaux très mignons (et d’autres moins), ils n’étaient pas très utiles. Je n’ai pas voulu en faire car je trouve que ça oblige les gens à acheter quelque chose, et je ne suis jamais à l’aise avec cette idée. Mais force est de constater qu’ils sont plutôt rassurés quand les parents ont listé leurs besoins: ils sont sûrs de faire plaisir et que leur cadeau ne se retrouvera pas sur Leboncoin!

  • Trouver des bons plans

S’il y a bien une chose sur laquelle TOUS les parents s’accordent à dire que c’est trop cher, c’est bien les couches!
J’ai découvert il y a plusieurs mois qu’on pouvait non seulement les commander en ligne, mais en plus les commander là où c’est moins cher.
On achète des Pampers, car ce sont celles qui conviennent à notre fille, mais vous pourrez par exemple trouver des couches Lidl dont je n’ai entendu que du bien, à moitié prix ou presque. Concernant les Pampers, vu qu’elles sont faites en Allemagne, j’ai décidé d’aller voir sur Amazon.de (le site allemand) et là, grosse (bonne) surprise: c’est hyper pas cher!
A titre d’exemple, pour notre fille qui porte des couches taille 5, on achète 1 fois par mois et demi voire tous les 2 mois un lot de 2 x 66 couches pour … 24.90 €! Alors certes la livraison est un peu chère (environ 9 €), mais pour 33 € on a 132 couches (0,25 € la couche) ce qui est quand même très intéressant.

Si vous habitez Marseille et ses alentours, je DOIS vous faire connaître « Les Bons Plans d’Elo« . C’est un peu le Groupon local! Elle vous déniche des partenariats avec des commerçants de la région, pour vous proposer des prix très intéressants. Par exemple, vous pouvez avoir 10kg de fruits et légumes pour 10 €, ou encore 4kg de viande pour 34,90 €. L’équipe est très sympa, et en plus je travaille avec eux en mettant en place les formulaires de commande!

  • Cuisiner soi-même

Là aussi, les avis sont partagés mais c’est indéniable: c’est moins cher.
Oui ça prend du temps mais l’investissement dans un robot type Babycook ou Nutribaby vaut largement le coup (et le coût!). Vous pouvez en avoir un pour une centaine d’euros, vos fruits et légumes par cher grâce aux commerçants du coin et l’affaire est dans le sac!
Sérieusement, 1kg de pomme coûte entre 2,50 et 3 €, avec ça vous avez au moins une dizaine de compotes soit 0,25 € le petit pot: inégalable!

  • Faire des économies

Et oui! Grâce à tout ça, vous allez pouvoir faire des économies!
Quoi de mieux pour s’en rendre compte que de les retirer et les mettre dans un pot dédié?

Je vous invite à découvrir l’initiative « 52 semaines d’économies », que j’essaie de suivre! Il s’agit d’économiser chaque semaine le montant correspondant au nombre de la semaine. Par exemple semaine 1 (du 1 au 7 janvier) 1 €, semaine 2, 2 € et ainsi de suite jusqu’à la semaine 52 où on met … 52 €. A la fin de l’année, on se retrouve avec une cagnotte de presque 1400 €.
Il y a des mois plus difficiles que d’autres, et mettre quasiment 200 € en décembre (semaines 49, 50, 51 et 52) ça parait très compliqué, alors vous pouvez anticiper. Par exemple, le mois de votre anniversaire, si vous avez reçu de l’argent, vous pouvez mettre 52 €, et barrer cette ligne. Si vous avez eu une rentrée d’argent imprévue (la CAF qui se réveille enfin, la prime d’activité…), hop, on barre une grosse somme.
Pour aider un peu, on participe à 2 avec mon chéri: si l’un de nous ne peut pas mettre 1 semaine, c’est l’autre qui met la somme et inversement la semaine suivante.
Alors, ça vous tente?

 

Pour conclure, non, un enfant ne coûte pas cher, si on arrive à bien s’organiser et à trouver les bons plans.
En tout cas, jusqu’à l’école, les activités, la cantine, le dentiste, le ….. (à suivre).

PS: Le rapport avec la photo? Grâce à ça, j’ai pu m’offrir une manucure!

Laisser un commentaire