Une journée à Porquerolles

Samedi, nous nous sommes tous levé tôt pour prendre le bateau, direction Porquerolles!
Nous avons pu prendre la navette de 10h sans trop d’attente. Bien-sûr, il est toujours difficile de canaliser un enfant de 20 mois dans une file d’attente, alors j’étais chargée de faire la queue avec les sacs tandis que ma fille et son papa se promenaient un peu.
Le bateau est très cher pour une traversée d’à peine 10-15 minutes (compter 19,50 € par personne, gratuit pour les -4 ans).

Nous avons pris le minimum nécessaire pour la journée, mais dur de partir avec 3 fois rien… Nous avions un sac avec le pique nique et les bouteilles d’eau, et un autre avec les serviettes, les brassards, le ballon, les vêtements de rechange, les couches, les maillots… Nous n’avions pas pris de poussette, pensant louer des vélos.
Une fois sur l’île, le paysage est joli mais vraiment touristique: une grande allée avec des restaurants et quelques boutiques. Nous n’avons finalement pas pris de vélos, car il faut compter quasiment 50 € pour 2 vélos et 1 carriole, en plus des 40 € du bateau, ça fait un peu cher pour une journée plage!
Nous avons donc marché jusqu’à la première plage qui se trouve quand même à une bonne vingtaine de minutes de marche, et nous avons eu la chance de trouver une place à l’ombre, car nous n’avions pas pris de parasol.
A peine arrivés, on file dans l’eau qui est assez froide! Ma fille ne résiste pas à l’envie d’y aller mais au bout de 15 minutes, ses lèvres deviennent bleues et elle pleure!
Nous prenons donc le pique-nique et en profitons pour nous réchauffer au soleil. Elle veut ensuite y retourner et c’est la partie la moins drôle de la journée: elle pleure si on l’empêche d’aller dans l’eau (car trop froide) mais pleure quand elle est dedans (car trop froide) (CQFD).
Au bout d’une heure et demi, on décide de partir et de prendre le bateau à 14h (il y a une pause en midi et 14h). En attendant, on s’installe à l’aire de jeux mais ma fille étant fatiguée par cette journée, le réveil très matinal et toute cette marche, elle est grognon et pleure pour un rien. Finalement, elle courra après les pigeons jusqu’à l’heure du départ!

Verdict: c’est très (trop) cher, la plage est belle mais on aurait été aussi bien sur notre petite plage du var!

IMGP0491 IMGP0495 IMGP0501 IMGP0504 IMGP0506 IMGP0510 IMGP0513 IMGP0517 IMGP0522 IMGP0524 IMGP0526 IMGP0529 IMGP0530 IMGP0533 IMGP0540 IMGP0541 IMGP0542 IMGP0547 IMGP0548

Laisser un commentaire